Zoom sur le cuir !

Catégorie : Autres

Publié le Vendredi 28 Juin 2019

On le retrouve partout dans le milieu du cheval, mais on le connait peu ! Voici un article qui vous en dira plus sur le cuir, comment le choisir etc.

                                    

                                           5d15e067def8e.jpg (19 KB)

 

  • Mais avant tout ça, le cuir c’est quoi ?

Le cuir c’est une peau d’animal qui a été transformée. C’est le tannage qui a pour but de rendre la peau imputrescible, de la rendre souple/résistante et de lui donner la couleur voulue.
Il y a de nombreuses étapes pour obtenir un beau cuir :

  • Le d’écharnage (enlever les chairs et la graisse)
  • Le salage/dessalage (pour enlever l’eau des peaux)
  • Le reverdissage (rendre à nouveau la peau souple après le séchage du sel)
  • Le pelanage et l’ébourrage (enlever les poils et l’imperméabilité naturelle des peaux),
  • L’écharnage (dernier nettoyage de la peau à la chaux)
  • Le déchaulage (nettoyage fait dans une sorte de machine à laver qui élimine les dernières traces de chaux).

Maintenant vous avez un cuir prêt à être tanné.

 

  • Les différents tannages

Qu’est-ce que le tannage ?

Le tannage sert à transformer une matière première putrescible en une matière commercialisable et imputrescible, le cuir. Cette opération est possible par adjonction de produits chimiques ou naturels (sel de chrome, écorces de bois de châtaigner, de chêne ou d’huile de poissons …).

Il y a trois types de tannages :

  • Tannage minéral : on utilise des sels de chrome, de sels d’aluminium ou à base de zirconium (ces 2 derniers accompagnent le tannage aux sels de chrome largement utilisé).

 

  • Tannage végétal : le tannage est réalisé au moyen d’une substance naturelle, le tanin, que l’on trouve dans l’écorce, les feuilles, les pépins, les racines ou encore dans la sève des végétaux. La partie de l’arbre choisie pour le tannage sera celle où les tanins sont le plus concentrés. C’est une technique plus longue.

Nos ancêtres de la préhistoire procédaient déjà de cette façon, ce qui fait du tannage végétal l’une des plus anciennes techniques. (On entendra aussi parler de cuir végétal)

 

  • Tannage mixte/combiné : on utilise à la fois des tanins végétaux alliés à des sels de chrome par exemple.

La durée du tannage peut varier, un tannage lent ou extra-lent se retrouve pour les cuirs hauts de gamme car il est plus cher mais respecte d’avantage le cuir. Le tannage rapide remplace les 4 à 12 mois de cuve par 48h dans une sorte de machine à laver qui tourne très vite (un foulon).

 

  • Les différents cuirs utilisés pour l’équitation

 

  • Le cuir de buffle : c’est le cuir le plus résistant, car beaucoup plus épais (on le sent au toucher) avec un grain plus grossier et des pores plus espacés. Un peu moins souple que les autres du fait de son épaisseur. Pratiquement inusable s’il est bien entretenu. Les selles bas de gamme sont souvent dans ce cuir.
  • Le cuir de vachette/taureau : c’est un cuir très rependu, souvent issu de l’industrie agroalimentaire. C’est un cuir très résistant mais il peut être irrégulier (suite à une blessure de l’animal par exemple). Il est souvent de « pleine fleur » (la fleur c’est la partie externe du cuir, la plus résistante) ou alors « fleur rectifiée » (on gomme la fleur du cuir pour enlever les traces de cicatrices par exemple mais du coup on affine la partie la plus résistante du cuir).
  • Le cuir de veau/taurillon : c’est un cuir très haut de gamme. La peau est plus souple et moins abîmée que pour la vachette (l’animal ayant eu moins le temps de se gratter à un arbre par exemple).  La peau est encore assez souple, plus épaisse et plus résistante. Les grands selliers utilisent ce cuir, souvent made in France.
  • Le cuir de porc/grain de porc : c’est un cuir épais, très résistant, poreux et naturellement clair. Bon marché, on le retrouve très souvent pour du matériel d’entrée de gamme.

 

  • Quel cuir pour quel matériel ?

Les selles sont généralement faites en cuir de buffle, ou grain de porc mais aussi en cuir de vachette sauf le haut de gamme avec du cuir de veau.

Concernant les brides et filets, on trouvera majoritairement le cuir de buffle qui a l’avantage d’être très résistant.

Pour les chaussants : bottes, boots et chaps, c’est plutôt du cuir de vachette qui possède un grain fin.

 

  • Quel entretien ? 

Pour connaître comment bien entretenir vos cuirs, consultez notre précédent article en cliquant ici. (Article de Camille)

 

Sources :

https://equipedia.ifce.fr/infrastructure-et-equipement/materiel/materiaux-en-sellerie.html

https://contre-galop.com/guides-cheval/tuto-comment-entretenir-ses-cuirs/

http://www.saddlefitting.fr/archives/2012/02/12/23501001.html


Fatal error: Maximum execution time of 30 seconds exceeded in /home/PROD/cheval-assur.com/www/system/libraries/Session/drivers/Session_files_driver.php on line 254